Onction Divine Market

Ici, même Coca-Cola utilise la religion, avec « l’Offrande du soir ».

Chez Mommy Grâce sur Grâce

Coca-Cola, l'Offrande du soir

Dieu-Froid, service de climatisation

Boutique « Tout vient de Dieu » : pauvre Dieu... C'est vrai qu'on t'en en met trop sur les épaules (ou sur la tête).

Maman Annie est une experte en marketing qui s'ignore ! Elle mêle commerce, religion et message politique en quelques mots, tout un exploit ! 

Non, ce n’est pas un « mini-casino » dans lequel on mise sur la foi des joueurs.
C’est simplement un endroit minuscule où il y a deux ou trois consoles de Playstation. Les jeunes paient pour pouvoir y jouer… à l’ombre. 

C'est Jésus le proprio ?

Mini Market Dieu mon Papa

Maison la Grâce de Dieu

Salle de jeux : Dieu est bon

Je ne me risque pas à faire de mauvaises blagues sur Dieu-Froid, de crainte de me retrouver dans la chaleur de l’enfer. 

Jésus-Christ, vente de mèches

Agence immobilière La Foi

Copyright © 2015 Dominique Trottier. Tous droits réservés.

Regardez sur le tableau noir, il y a du Canadien à vendre !!! Je me demande bien combien je coûte ?!? Ne vous inquiétez pas pour moi, il s’agit probablement de l’eau « Canadian Pure », qui n’a rien de canadienne et qui est embouteillée à Kinshasa.

Voici l'humble kiosque de Joel, qui vend des cartes téléphoniques et pour les connexions internet sur le bord de la rue, comme tant d'autres à Kinshasa.  Il innove  en associant Dieu au .com, mais sans le dit point. 

Maman Annie : Jésus n'a jamais été corrompu

Joel com avec Dieu (sans le point)

Mieux vaut demander une double Grâce qu’une seule…

                             P.S.  Des commerçants très sympathiques.

Boutique « Tout vient de Dieu »

Boutique La Grâce : grâce aux pilules...

En RDC, à peu près n'importe qui peut vendre des pilules, y compris la boutique La Grâce. Heureusement qu’il y a un peu de pain quotidien à côté… 

Ici, vous pouvez avoir des onctions dans le Coca-Cola, le Fanta, le Sprite, la bière Primus, l'eau "Canadian Pure"... bref, dans tout ce que vous voulez !!! In English svp !

Dieu, marque de commerce en RDC

Dominique Trottier, journaliste et écrivain

À voir l’état du bâtiment, il faut effectivement avoir la foi pour faire des affaires avec cette agence immobilière. 

Dominique Trottier -  Kinshasa - 18 / 12 / 2015


Récemment, un Congolais m’a dit : « On s’en remet trop souvent à Dieu pour régler tous les problèmes de ce pays; tellement, qu’il a décidé de le fuir et de ne plus y revenir ».

Loin de moi l’idée de m’avancer sur un sujet aussi délicat. Mais cette phrase m’est restée en mémoire. À un point tel qu’elle me revient parfois en tête lorsque je vois un peu partout à Kinshasa de modestes commerces arborant des noms invoquant Dieu.

Dans bien des cas, j’ai l’impression qu’il s’agit de prières de gens ayant beaucoup besoin d’espoir (et d’argent). C’est la première fois dans mes voyages que je remarque un tel phénomène aussi répandu. J’ai donc décidé de le documenter en photos.

Chacun réagira à sa manière, selon ses croyances, sa culture et sa vision de la vie. Pour la plupart des Congolais, c’est la « normalité ». Pour un « Mundele » (blanc étranger), c’est surprenant.

Vous reconnaitrez mon côté taquin dans les commentaires. Mais si je partage cela avec vous, ce n’est pas pour m’en moquer. C’est parce que je trouve cela… très humain, à défaut d’être divin. 

Jésus-Christ, vente de mèches (rallonges pour les cheveux et perruques). Il fallait y penser. Apparemment, les cheveux longs de  Jésus, ce n’étaient pas des vrais ! Il était chauve...