Dominique Trottier, journaliste et écrivain

Copyright © 2015 Dominique Trottier. Tous droits réservés.

Photo (et flou artistique) : Dominique Trottier

Lors de ma première journée à Kinshasa, j'ai le "malheur" de tomber sur des décorations de Noël en octobre. Mon cher collègue Jonas trouve cela aussi risible que moi et se prête au jeu de la photo de bon coeur. 

Le Père Noël est déjà arrivé au Congo-Kinshasa : malheureusement, c'est un imposteur

Photo : Dominique Trottier

Cette autre photo ne représente pas bien le niveau de pauvreté de la population congolaise, malgré l'impression que les Occidentaux en auront. Je l’ai prise tout près de chez moi, dans la zone sécurisée (et la moins pauvre) de Kinshasa.

Dominique Trottier - Kinshasa - 18 / 10 / 2015


Jamais je ne me serais attendu à ce que ma première photographie, le lendemain de mon arrivée à Kinshasa, soit cette photo floue (à droite) de mon sympathique collègue de Cuso, Jonas, dans un supermarché climatisé déjà décoré pour Noël, à la mi-octobre!!!  Au secours !?!

Chez nous, au Québec, on se plaint parce que les décorations de Noël apparaissent dans les magasins dès le mois de novembre, avant même la première neige. Plusieurs crient au scandale du piège consumériste et de l’instrumentalisation commerciale du «p’tit Jésus». Mais que penser de la présence du Père Noël en RDC deux mois et demi avant le temps des Fêtes???

Eh bien voici la «Vérité».  J’ai découvert que ce Père Noël n’est pas le vrai, c’est un imposteur!!! Le véritable Père Noël oublie chaque année le Congo-Kinshasa, un pays très riche en ressources, dans lequel la vaste majorité de la population vit pourtant dans une extrême pauvreté.

Des décennies de colonisation, suivies de décennies de dictature, suivies d'une guerre civile ont convaincu le plus vieil homme du monde à ne plus mettre les pieds dans ce pays. Montrons-nous compréhensif envers Papa Noël : l’espérance de vie est ici de 49,6 ans. Il serait déjà mort depuis une éternité.  

Les Congolais sont donc pris avec plusieurs faux Père Noël qui n’ont jamais tenu leurs promesses. Plutôt que de se montrer généreux envers les citoyens de ce pays, ils leur piquent depuis longtemps leurs nombreuses richesses naturelles, avec l’aide de lutins véreux.

Résultat : plus de 80% des Congolais vivent aujourd’hui avec moins de 1,25$ par jour, même si le pays déborde de métaux et minéraux précieux ainsi que de terres fertiles. Ces gens n’ont même pas les moyens d’aller respirer l’air du supermarché où Jonas et moi avons croisé ce Père Noël factice. Pendant ce temps, une minorité de Congolais extrêmement riches et bien des étrangers mènent une vie de luxe dépassant les limites de la décence. Et cela est en grande partie « financé » par la pauvreté du peuple.


Copyright © 2015 Dominique Trottier. Tous droits réservés.