Dominique Trottier, journaliste et écrivain

Voici des volontaires de l’ONG «Humanité pour tous», qui œuvre notamment dans le domaine de l’agriculture. L’un des principaux obstacles en RDC est le défi du transport des denrées. Les routes entre les villes et les campagnes sont inadéquates, ce qui empêche la commercialisation des récoltes.

Je suis ici entouré de volontaires congolaises. De nombreux participants à l’événement voulaient se faire photographier avec le «Mundele dansant», alors je me suis fait prendre en photo ainsi au moins une centaine de fois (je n’exagère pas) !!! 

Regardez cette courte vidéo de magnifiques jeunes femmes qui font une danse typiquement congolaise. 

Copyright © 2015 Dominique Trottier. Tous droits réservés.

Plusieurs habitants du village de Maluku, à près de 200 km de Kinshasa, ont fait le voyage pour être présents à l’événement (malgré les routes en mauvaises conditions). Parmi eux, le chef coutumier, monsieur Magellan (à droite de l’image). Nous tenons tous le bâton représentant le pouvoir dans cette communauté de 1025 personnes, qui vit surtout de l’agriculture de subsistance. Ils ont contribué à la fête avec une superbe énergie.

L'avenir de la RDC ! Regardez cette courte vidéo qui représente bien la joie de vivre des Congolais et de leurs enfants. 

La richesse du Congo : ses femmes et ses hommes... et leurs enfants !

Le soleil est tellement intense, voire brûlant, que l’on porte un parasol au-dessus du Secrétaire national du volontariat lors de son allocution. Derrière à gauche, Papy, un coopérant de CUSO International. 

À la recherche de partenaires sérieux, le représentant de CUSO International en RDC, Mahamadou Garba Abdou, discute avec la représentante d’un ONG locale qui défend les droits des femmes. 

J’ai volé la vedette bien malgré moi, lorsqu’on m’a invité à danser lors du spectacle d’ouverture. La foule m'a réservé un accueil digne d'une «rock star». Un «Mundele» («Blanc» en lingala) qui danse sur des musiques traditionnelles en public, dans un événement officiel, ça ne se voit pas souvent apparemment en RDC. 

Dominique Trottier - Kinshasa - 05 / 12 / 2015


En réaction à l’une de mes chroniques, mon nouvel ami, l’excellent écrivain Wilfried N’sondé, m’a écrit qu’il en avait assez d’entendre parler des richesses minières de la RDC. Il a précisé avec justesse que ce sont «les femmes et les hommes de ce pays» qui constituent sa principale richesse. J’ajoute, sans pervertir sa pensée, «et leurs enfants».  

Ce ne sont pas que des mots. Je l’ai constaté une fois de plus le samedi 5 décembre, lors d’une célébration tenue à Kinshasa pour souligner la Journée internationale des Volontaires. De nombreuses ONG locales étaient représentées par plusieurs centaines de bénévoles qui contribuent au quotidien à améliorer les conditions de vie dans leurs communautés.


Rien de mieux pour illustrer cette fête et de merveilleuses rencontres que cette série de photos et vidéos que je vous présente. 

Voici un reportage sur l’événement, qui a été diffusé dans le Journal télévisé de 22h00 à la RTNC, la télévision d’État congolaise. Heureusement, la contribution de CUSO International y est mentionnée. Et j’y apparais quelques fois, mais jamais en dansant, à la déception de quelques-uns (haha).

Je vous avoue qu’en tant que reporter télé et formateur, je trouve que ce topo manque de «punch» et ne reflète pas bien l’ambiance survoltée de l’événement. Je compte bien enseigner le contraire aux reporters web de Radio Okapi dans les formations que je suis en train de préparer pour eux.    

Désolé pour la qualité «ordinaire»  de la vidéo et du son. J’ai filmé la télé avec ma petite caméra (à la «bonne franquette»), puisque je n’ai pas d’enregistreur à la maison ici.